La rançon du rêve

Le rêve à un prix, et il n’est pas si excessif, jugez par vous-mêmes

Ah le tour du monde… Le genre de rêve que l’on fantasme plus qu’on embrasse. Principal argument du casanier pourtant épris d’aventure et de liberté : son prix. Il n’est évidemment pas d’aussi grand et noble projet, sans un investissement financier considérable. Un coût finalement très relatif, si l’on considère les retombées d’une telle aventure

Se payer une berline neuve ou faire le tour de la terre ? La réponse à cette question éminemment philosophique nous a semblé couler de source.

Pour rentrer dans le vif du sujet, on part sur un joli petit magot de 30 000 euros pour deux. Une somme que nous avons réunie grâce, pêle-mêle, à un prêt bancaire (pour un tiers), la vente de ma voiture et de vieille mécanique qui traînait dans le garage du paternel, et nos économies personnelles. Dans le cadre d’un voyage de 10 mois, nous avons pris le parti d’assurer nos arrières. Pour effectuer un TDM, ce budget est globalement suffisant pour 1 an, d’après ce qu’en dit le site tourdimondiste et les témoignages que nous avons récolté.  Il comprend par ailleurs les dépenses pré-TDM.

Les dépenses pré-tour du monde

Pour vous la faire courte, les dépenses avant même d’avoir enregistré notre balluchon flambant neuf dans les soutes du premier vol low coast, sont de l’ordre d’un tiers du budget. Soit 5000 euros par tête de pipe. Voici ce qu’ils comprennent.

  • L Les billets d’avion

Des agences spécialisées vous proposent des vols clés en main établis selon votre plan de voyage. Nous avons choisi les pays traversés, le temps que nous souhaitions y passer, les frontières que l’on voulait franchir par voie terrestre ou aérienne… Et l’agence Travel Nation a fait le reste.

Passer par de telles boîtes vous permet de connaître les vols qui jalonneront votre périple. Au jour et à l’heure près. Confortable, et pas forcément beaucoup plus cher. Indispensable selon nous, sachant qu’une flexibilité au niveau des dates est admise (mais pas des aéroports) et que Travel Nation a toujours été très réactif vis-à-vis de nos exigences (et on en a). Pour parler gros sous, la douille s’est élevée à 3 300 euros par personne et pour neuf vols. Un prix auquel il convient d’ajouter les 50 euros par personne pour le vol entre le Cambodge et la Malaisie, afin de nous économiser de longues heures de bus.

  • 2. Visas et passeports

On vous passe les modalités et les délais d’obtention. Salma écrira un papier à ce sujet.  Les formulaires d’entrée, les questionnaires bizarroïdes n’ont plus de secrets pour elle. La raison ? Sa nationalité. Il est bien plus évident (et bien moins coûteux) pour un Européen, d’entreprendre ce projet, vis-à-vis de celui qui ne l’est pas. Sur le plan financier, cette inégalité ne se dément donc pas. Après avoir entrepris une bonne partie des démarches, nous estimons les frais inhérents aux visas à 600 euros pour la belle orientale, et à 200 pour votre serviteur.

Si votre passeport arrive à expiration à moins de 6 mois de votre tour du monde, sachez qu’il vous sera impératif d’en refaire un avant de partir. Certains pays exigent un tel délai avant de pouvoir y pénétrer. Ce qui m’a obligé à en refaire un. Payable contre un timbre fiscal de 90 euros.

  • 3. Vaccins, trousse à pharmacie, hygiène

Un article consacré au contenu de notre trousse à pharmacie, et aux vaccins réalisés avant ou pendant notre aventure, vous permettra de mieux cerner les précautions à prendre lors d’un tel périple. Salma nous a géré ça avec une rigueur d’hypocondriaque fiévreuse. On nous a offert tout ce qui est médocs, pastilles purificatrices d’eau. Qui représentent un coût de 50 à 100 euros.

Au rayon des petits trucs qu’on a toujours chez soi, on n’oubliera pas de taxer quelques poches « Zip Lock » sous l’évier de maman pour compartimenter notre matériel.

Le chapitre trousse de toilette comprendra le strict nécessaire (une brosse à dents, du déodorant, une belle savonnette et des cotons-tiges pour moi, 18 bâtons de rouge à lèvres, 3 fers à lisser, 58 pinces à épiler, 8 crèmes de nuit et 12 de jours, 1,5 litre de parfum et 2,7 kg de mascara pour Salma).

Concernant les vaccins, nous ne sommes pas encore sûrs de ce que l’on compte faire. Toujours est-il que d’après les infos recueillies, la facture devrait tourner autour de 300 euros par personne. Une somme nécessaire pour effectuer le strict minimum : Hépatites, Polio, Fièvre jaune, Rage, Encéphalyte japonaise. Pour le Palu, on se gavera de pastilles suffisamment fortes pour vous retourner l’intestin. Mais on s’en fout, We Are Bear Grills.

  • 4. Équipement

Plusieurs papiers détaillent notre paquetage de « supertramp ». Nous n’avons quasiment emporté que du neuf, principalement pour l’aspect pratique. Pour ce qui est de notre « pack Aventure » en termes de fringues, on s’en est tiré pour 400 euros à deux. Sachant que nous nous sommes principalement fournis en sportswear et vêtements techniques, à la Nike factory, un magasin d’usine en banlieue bordelaise, où l’on se paye du Nike au prix Décath’. Un vrai bon plan.

Pour ce qui est textile hors-vêtements, nous embarquons chacun avec nous une serviette éponge microfibre de 90×130 cm, que l’on trouve à moins de 5 euros chez Décat’, et un sac de couchage compact, que nous avons eu le bonheur de trouver sur Cdiscount… à 7 euros. Une jolie petite affaire, sachant qu’il faut en moyenne débourser entre 20 et 30 euros pour ce type de duvet. A noter que nous l’avons choisi le plus léger possible (900 g.), dans un souci pratique, mais aussi pour ne pas non plus crever de chaud sous les tropiques.

Le sac à dos, sorte de Totem de ce voyage, représente une part du budget non négligeable. Comptez 100 à 200 euros par personne pour ce poste de dépense. Voici un article qui y est consacré.

Concernant le multimédia, nous taillons la zone avec nos deux iPhone, sans doute mon IPad, et un portable micro pour lequel Salma prévoit un budget de 300 ou 400 euros. Last but ont least : l’appareil photo. Nous investirons forcément dans un compact, dont le prix est aussi compris entre 300 et 400 euros.

Des petites babioles sont également à prévoir pour un budget mini. Comptez une trentaine d’euros pour un chargeur de téléphone-enrouleur, une batterie externe type  » Power Bank « , et un adaptateur secteur. La base.

Les dépenses pendant le tour du monde

A ce stade, il nous est évidemment impossible de vous présenter la facture. Néanmoins, et si vous êtes de brutes du calcul mental,  vous aurez sans doute déduit que 10 mois de voyage = 10 000 euros de budget une fois envolé.

Logement, nourriture, souvenirs. On part sur un budget « all inclusive ». Ce qui devrait suffire, compte tenu que nous avons prévu pour 10 mois, ce que le tourdumondiste moyen budgétise pour 1 an. Faudra juste pas craquer, en envoyant des colis par dizaines au pays. Une sacré motif de frustration. Mais l’essentiel est ailleurs.

Il consistera néanmoins à ne pas dormir dehors. L’une des exigences de La Belle, à laquelle le je me range. Mais vu le prix des nuitées (notamment en Inde où nous avons réservé notre premier hôtel, et où la nuit vous reviens à 6 euros par tête de pipe)…

Avec tout ça, on se sent à peu près paré…

3 réflexions sur “La rançon du rêve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s