Si tu vas à Vung Tau…

…N’oublie pas de monter là-haut. En grimpant les 800 marches séparant la côte du « Corcovado » vietnamien. Une réplique un poil plus petite de celle érigée près du Pain de sucre de la capitale brésilienne.

A défaut d’avoir tapé un foot sur la plage, de s’être dandiné sur des airs de samba jusqu’à plus soif, ou de s’être farci la panse dans une churrascaria, nos avons pu admirer, à Vung Tau, ce que nous n’aurons pas la chance de voir chez les Cariocas. Pour rallier le Christ rédempteur, qui n’est donc pas sans rappeler celui qui surplombe Rio, il nous aura fallu grimper les 800 marches le séparant des routes côtières de Vung Tau, citée balnéaire presque fantôme en semaine à la pointe sud du Vietnam. Une ville ni très attrayante, ni très atypique vis-à-vis du charme que revêt le pays dans sa globalité.

L’œil attentif du Christ rédempteur de Vung Tau 

Vue depuis notre chambre d’hôtel… plutôt pas mal !

Le style architectural n’est pas sans rappeler celui des années 70

Résultat : une visite express d’une journée et demi, durant laquelle nous avons tout de même pris le temps de nous gaver de fruits de mer, dont d’énormes gambas flambée au cognac. On s’en est mis plein les doigts. Mais au moins, de ce côté-là, le jeu en valait largement la chandelle…

Les fameuses gambas au cognac

 

2 réflexions sur “Si tu vas à Vung Tau…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s